Swisspower | Géothermie: Lancement d'une large campagne de…

Géothermie: Lancement d'une large campagne de prospection inédite du sous-sol genevois

L’Etat de Genève et les Services industriels de Genève (SIG) organisent une campagne de prospection du sous-sol genevois, dès le 13 septembre 2021, pour une durée d’environ six semaines. Cette campagne de mesures géophysiques 3D permettra de cartographier précisément le sous-sol du bassin genevois afin de localiser les endroits les plus favorables à l’exploitation de la géothermie.

Original-Medienmitteilung:

A partir du 13 septembre 2021 et pour une durée de six semaines environ, des camions vibreurs ou à chute de poids seront déployés sur la majeure partie du canton et quelques communes de France voisine situées dans la Communauté de Communes du Genevois, l'Agglomération d’Annemasse et le Pays de Gex. Les camions émettront de courtes vibrations dans le sous-sol qui se propageront et dont les échos seront enregistrés par des capteurs posés en surface (les géophones). Les images 3D du sous-sol obtenues renseigneront sur les localisations les plus favorables aux futurs forages géothermiques. Les données récoltées complèteront celles issues des précédentes campagnes de prospection prometteuses menées entre 2014 et 2020.

Accélérer la transition écologique

Aujourd’hui, les besoins thermiques (chauffage et eau chaude) sont essentiellement couverts par des combustibles fossiles et provoquent donc de fortes émissions de CO2. « L’urgence climatique implique d’accélérer le développement des énergies renouvelables et la géothermie n’est donc plus une option mais une nécessité » déclare Antonio Hodgers, conseiller d’Etat chargé du département du territoire. Les objectifs climatiques du Canton, notamment inclus dans le Plan Climat Cantonal adopté en juin 2021, visent à réduire nos émissions de CO2 de 60% d'ici à 2030 et à atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050. « 100% locale et renouvelable, cette énergie d'avenir pourrait couvrir 20 % des besoins du canton en chaleur et en froid d'ici 2035 » poursuit le conseiller d’Etat.

D’utilité publique, la géothermie s'intègrera dans le développement des réseaux thermiques structurants – qui permettront de chauffer et rafraîchir des quartiers d'habitation et des zones industrielles – aux côtés des autres ressources que sont la biomasse, l'incinération des déchets ou la récupération de l'énergie thermique du lac et des cours d'eau. Elle jouera également un rôle essentiel en dehors de ces réseaux en offrant des solutions durables à l’ensemble du territoire. L'Etat a délégué à SIG le développement et la gestion de ces réseaux qui offrent des solutions durables à l’ensemble du territoire.

Opération essentielle pour une future exploitation de la géothermie

SIG coordonne la mise en œuvre de la campagne de prospection géothermique, étape décisive avant le passage à l’exploitation. Environ 12'000 parcelles sont concernées. Le dispositif de mesure sera installé de jour et les mesures géophysiques seront effectuées de nuit. Un seul passage de camion par adresse est prévu. La technologie de pointe et le matériel utilisé minimiseront considérablement les nuisances vibratoires ou sonores.

Cette campagne de prospection du sous-sol représente un défi opérationnel et humain. « Tout le canton est concerné même si les mesures ne seront pas effectuées dans toutes les communes. En effet, cette campagne est très importante car disposer d’images en 3D du sous-sol nous permettra de maximiser les chances de succès des projets futurs. Je tiens également à remercier les communes et les particuliers de leur précieuse collaboration et compréhension. » souligne Christian Brunier, directeur général de SIG.

Cette campagne bénéficie d’une subvention fédérale à hauteur de 60% du budget global par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), soit 9 MCHF. SIG assure le financement des 40% restant, soit 6 MCHF. « Ces travaux de prospection mettent le Canton sur la bonne voie pour développer la géothermie et, à terme, réduire significativement les émissions de CO2 sur le territoire genevois.» précise Nicole Lupi, spécialiste en géothermie à l’OFEN.

Collaboration transfrontalière à l'œuvre

Les ressources du sous-sol n’ont pas de frontières. La campagne de prospection s’inscrit dans une dynamique de collaboration transfrontalière établie depuis plusieurs années. En poursuivant la tradition de gestion des ressources naturelles transfrontalières, cette campagne de prospection du sous-sol permettra au Grand Genève de bénéficier d’un socle commun de données publiques pour une gestion durable et coordonnée des ressources naturelles à disposition.

Sensibiliser la population genevoise

Ces opérations exceptionnelles déployées à large échelle seront accompagnées d'une vaste campagne de communication pour sensibiliser les Genevoises et Genevois à l'importance de la richesse du sous-sol du Canton et de ses ressources locales. Par ailleurs, un courrier et un flyer explicatif seront adressés aux ménages genevois début septembre.