Swisspower | SiL: Vers une gestion dynamique du parc de luminaires…

SiL: Vers une gestion dynamique du parc de luminaires lausannois

Les Services industriels de Lausanne (SiL) expérimentent depuis 2016 une nouvelle solution de télégestion des luminaires. Après des tests concluants, ce projet d’avenir entre dans une deuxième phase: moderniser 1500 luminaires d’ici 2020. A la clé: plus de confort pour les usagers et 25 % d’économies d’énergie.

Avec ses 14'405 points lumineux et sa consommation annuelle de 5,8 GWh, l’éclairage public lausannois dispose d’un important potentiel d’optimisation. Depuis l’Exposition nationale de 1964, les luminaires sont gérés par une télécommande centralisée et programmés pour s’allumer selon des plages horaires prédéfinies. Les lampes à sodium haute pression ou à iodure métallique (env. 70% du parc) sont peu à peu remplacées par des LED. Celles-ci offrent une économie d’énergie d’environ 30%.

Depuis quelques années, les fabricants de LED proposent de nouvelles fonctionnalités telles que la détection de pannes et la gradation du flux lumineux. Sur la base de ces évolutions, la société Novaccess – une spin-off de la HES-SO – a développé un système de pilotage à distance des luminaires. Des contrôleurs intelligents et sécurisés, installés dans les mâts, transmettent les informations (luminosité, consommation, etc.) par ondes radio à un concentrateur placé dans une armoire ou station électrique à proximité et relié au réseau de fibre optique.

Ce système offre une solution progressiste dans l’exploitation de l’éclairage public. Les informations transmises par les contrôleurs permettent non seulement de détecter rapidement les pannes mais également de moduler l’intensité lumineuse et de créer ainsi différentes configurations en fonction de l’affectation de la rue (trafic motorisé, piétons, pics de fréquentation, etc.). En définitive, les usagers ressentiront davantage de confort et de sécurité et la consommation diminuera d’environ 25%. Dans les années à venir, ce réseau maillé pourra être utilisé à d’autres fins, par exemple pour l’analyse du trafic, ce qui contribuera au développement de la « smart city » lausannoise.

Intéressés par cette solution en développement, les Services industriels de Lausanne (SiL) testent ce système sur une vingtaine de luminaires au chemin du Boisy depuis 2016. Celui-ci s’étant révélé concluant, une centaine d’autres mâts seront prochainement équipés entre la Sallaz et l’entrée d’autoroute de Vennes (première étape du projet). Pour pouvoir poursuivre ce projet, la Municipalité sollicite un montant de 288'000 francs à prélever sur le Fonds pour l’efficacité énergétique (FEE). Ainsi, d’ici 2020, quelque 1500 luminaires suspendus seront dotés de LED et de ce système de télégestion dans le cadre des travaux de réaménagement de l’éclairage public.