Swisspower | Geothermieprojekt von SIG: Erfolgreiche Erkundung des…

Geothermieprojekt von SIG: Erfolgreiche Erkundung des Genfer Untergrunds

Der Kanton Genf und SIG ziehen eine äusserst positive Bilanz zur Untersuchung des Untergrunds im Genfer Becken. Diese seismische Prospektionskampagne im städtischen Umfeld ist bezüglich ihrer Komplexität und ihres Umfangs eine internationale Premiere. Mit den gewonnenen Daten wird nun ein 3-D-Bild des Untergrunds erstellt – eine entscheidende Grundlage, um gezielte Bohrungen in mittleren Tiefen durchzuführen.

Original-Medienmitteilung:

Le Canton de Genève et les Services industriels de Genève se félicitent du bon déroulement de la campagne de prospection du sous-sol du bassin genevois, qui s’est achevée le 15 octobre dernier. Réalisée en 5 semaines seulement, cette campagne a permis de d’acquérir des données sur les 80% du canton et une partie de sa zone frontalière. Cette opération comportait de nombreux défis dont notamment la complexité du territoire.

En effet, malgré sa superficie modeste, le territoire genevois n’en est pas moins diversifié de par ses zones viticoles, forestières, campagnardes, lacustres, urbaines très denses et industrielles. Qui plus est, la campagne s’est déroulée en Suisse et en France voisine. Les technologies de pointe utilisées durant cette campagne pour en limiter la durée et les nuisances potentielles font aujourd’hui de Genève une référence internationale en matière d’acquisition de données en milieu urbain.

Collaboration exemplaire

Les populations genevoise et frontalière ont été particulièrement impactées par cette campagne de prospection. Antonio Hodgers, conseiller d’Etat chargé du département du territoire a remercié l’ensemble des habitant.e.s pour leur compréhension et patience face aux nuisances induites. La collaboration avec les communes genevoises et de France voisine a été exemplaire . Le soutien de ces acteurs a également été un élément clé permettant le succès de l’opération. «

Grâce à vous toutes et tous Genève bénéficiera des connaissances indispensables au développement et à l’exploitation de la géothermie de moyenne profondeur. Cette technologie représente non seulement l'un des maillons essentiels de notre transition énergétique mais est aussi un formidable outil pour gérer et protéger le sous-sol et ses ressources de manière durable pour les générations futures » a déclaré le magistrat.

Opération de grande envergure

Deux ans de préparation minutieuse ont été nécessaires pour organiser cette campagne complexe et inédite. Il a notamment fallu obtenir les autorisations de passage sur plus de 20’000 parcelles. Une excellente coordination entre le Canton, SIG, l’office fédéral de l’énergie et les prestataires a démontré l’efficacité du concept. « SIG est fière d’avoir mené à bien cette campagne d’envergure en relevant de nombreux défis opérationnels et humains avec ses succès, ses couacs, ses anecdotes et quelques images inédites.», souligne Christian Brunier, directeur général de SIG. ll ajoute : « les chiffres donnent le vertige ! ».

En effet, 38'000 points vibrés enregistrés par 21'000 géophones, ces petits boitiers oranges installés le long des routes, chemins, parking, etc. 200 personnes sur le terrain en alternance ont sillonné le territoire, 6 jours sur 7 de nuit et par tous les temps. Malgré les 1150 géophones volés/déplacés, le dispositif mis en place a permis de récolter de nombreuses données de bonne qualité. Par ailleurs, les méthodes utilisées ont permis diminuer la durée de la campagne et de limiter les risques de dégâts. En effet, sur 20'000 parcelles visitées seuls 46 dommages potentiels ont été annoncés. Ces données stockées représentent environ 100 To et doivent maintenant être traitées avant de pouvoir restituer une cartographie du sous-sol et de ses ressources naturelles.

Genève pionnière en Suisse

« La campagne qui vient d’être menée à Genève profitera également aux autres régions de Suisse qui pourront bénéficier de l’expérience genevoise » se réjouit Nathalie Andenmatten Berthoud, cheffe du programme GEothermies à l’Etat de Genève et présidente de Géothermieuisse. Elle rappelle que « les résultats de cette campagne de prospection sont une étape majeure du programme GEothermies, ils vont permettre de maximiser les chances de succès et de disposer d'un large choix de cibles pour l'exploitation à venir ». La prochaine étape prévoit deux forages exploratoires, en 2023 et 2024, dans des lieux parfaitement ciblés à Genève.

100% locale et renouvelable, la géothermie est une alternative aux énergies fossiles et pourrait, à l’horizon 2035, couvrir 20% des besoins thermiques de la population genevoise. Un moyen efficace et durable pour faire face à l’urgence climatique et répondre aux enjeux liés à la transition écologique du canton.