Swisspower | SIG erschliesst den Genfer Stadtteil La Jonction mit dem…

SIG erschliesst den Genfer Stadtteil La Jonction mit dem Wärme- und Kältenetz GeniLac

SIG will den Genfer Stadtteil La Jonction mit dem Wärme- und Kältenetz GeniLac erschliessen. Dazu verlegt das Swisspower-Stadtwerk Leitungen unter dem Quai du Seujet. Bis 2025 sollen in La Jonction 90 Gebäude mit umweltschonender Wärme aus Seewasser beheizt werden, was die CO2-Emissionen um jährlich fast 11'000 Tonnen reduziert.

Original-Medienmitteilung:

Qu’ont en commun le Bâtiment des Forces Motrices, l’Hôtel des Finances, les bâtiments universitaires de Sciences I et II, la caserne du SIS, l’Usine, la Cité Carl-Vogt, la Cité de l’enfance en cours de construction, les bâtiments et l’école situés au Quai du Seujet ? Réponse : ils seront tous chauffés avec l’eau du lac Léman et de l’électricité à 100% renouvelable, ce qui engendrera une forte réduction des émissions de CO2.

La Ville et l’Etat de Genève chaufferont près de 30 bâtiments dans le quartier de la Jonction grâce à GeniLac. En renonçant aux énergies fossiles, ces bâtiments réduiront leurs émissions de CO2 de 80% et n’émettront pas de particules fines.

L’Etat de Genève a décrété l’urgence climatique et pour Serge Dal Busco, Conseiller d’Etat chargé du Département des infrastructures, « le développement des énergies renouvelables et l’efficience énergétique sont une priorité pour notre parc immobilier. Nous devons agir rapidement. C’est pourquoi nous avons choisi de raccorder nos bâtiments à ce réseau hydrothermique. »

La Ville de Genève agit dans la même direction : « En raccordant nos bâtiments situés dans le quartier de la Jonction et de St-Jean à GeniLac, nous réalisons une avancée majeure vers notre objectif 100% d’énergies renouvelables et zéro émission de CO2 d’ici 2050, » se réjouit Frédérique Perler, conseillère administrative de la Ville de Genève, en charge du Département de l’aménagement, de la construction et de la mobilité. « Grâce à ce projet, la Ville de Genève sera en mesure de couvrir 15% de ses besoins en chaleur par des énergies renouvelables, produites localement, contre 4.6% aujourd’hui, tout en abandonnant complètement le système polluant de chaudières à mazout d’ici 2024. »

SIG et la Ville de Genève coordonnent leurs travaux au quai du Seujet

Le chantier pour la construction de GeniLac au quai du Seujet débutera le 15 mars 2021 et durera un an. SIG posera des conduites GeniLac sous le Quai du Seujet. En même temps, une chaufferie sera installée au 36 Quai du Seujet. Elle permettra de distribuer de la chaleur au quartier de la Jonction et au quai du Seujet.

La Ville de Genève et SIG coordonnent leurs travaux, c’est pourquoi la Ville réalisera simultanément des travaux d’entretien de la promenade piétonne du Quai du Seujet. Cette promenade a été construite en porte-à-faux au-dessus du Rhône dans les années 1970. Aujourd’hui, les armatures corrodées doivent être assainies et une étanchéité doit être ajoutée pour éviter la dégradation de l’ouvrage. Concrètement, il s’agit de traiter l’endroit où la promenade en encorbellement s’appuie sur la paroi du quai, en synergie avec les travaux GeniLac.

L’arborisation du quai du Seujet a fait l’objet d’une attention particulière. Quarante-trois arbres seront replantés pour remplacer les trente-cinq coupés dans le cadre des travaux. Le choix de la nouvelle essence s’est porté sur des Sophoras du Japon, une essence adaptée au réchauffement climatique. Ces arbres disposeront de 12m3 de terre chacun et leurs pieds seront entourés d’îlots de verdure.

Afin de réduire les nuisances pour les riverains, les travaux auront lieu pendant la journée. La circulation sera maintenue sur le Quai du Seujet et le Quai Turrettini, mais elle sera, à certains moments, alternée. La piste cyclable sera maintenue et 18 places de parking seront supprimées pendant la durée des travaux.

90 bâtiments chauffés grâce à l’eau du lac

D’ici 2025, quelque 90 bâtiments pourront être chauffés dans le quartier de la Jonction grâce à GeniLac, un réseau hydrothermique, et donc principalement avec des énergies renouvelables, produites localement.

Il s’agit d’une avancée majeure qui s’intègre pleinement dans le plan Directeur de l’Energie qui vise d’ici 2030 à distribuer environ 1150 GWh/an de froid et 150 GWh/an de chaleur. « GeniLac est une infrastructure essentielle pour réduire les émissions de CO2 produites dans le canton de Genève et agir rapidement contre le réchauffement climatique, » affirme Christian Brunier, Directeur général de SIG. « En collaborant ensemble, nous parviendrons à décarboniser Genève à l’horizon 2050 peut-être même avant. »

A l’horizon 2050, GeniLac offrira la possibilité de réduire les émissions de CO2 de 70'000 tonnes par an dans le canton de Genève, soit l’équivalent des émissions annuelles de 7'000 Genevois-es.