Swisspower | Nouvelle chaudière dans le sud de Lausanne

Nouvelle chaudière dans le sud de Lausanne

Le chauffage à distance lausannois fait face à une demande en constante augmentation. Afin d’y répondre, les Services industriels de Lausanne (SiL) prévoient d’installer une nouvelle chaudière bi-combustible dans la chaufferie de la STEP de Vidy qui garantira, pour une période transitoire, la sécurité de l’approvisionnement dans le sud-ouest de la ville.

En supprimant les cheminées individuelles, le chauffage à distance permet d’améliorer la qualité de l’air en zone urbaine. A Lausanne, il est alimenté à 62,9% par de l’énergie de récupération considérée comme renouvelable (58,9% incinération des déchets à l’usine TRIDEL et 4% combustion des boues de la STEP).

Bien desservi dans le nord de la ville, grâce à l’usine de Pierre-de-Plan, le réseau de chauffage à distance lausannois nécessite d’être consolidé dans le sud, sud-ouest et ouest de la ville, une zone qui bénéficie d’une demande et d’une croissance importantes. Une extension de la chaufferie de Malley est d’ores et déjà prévue. Toutefois, en raison du projet de plan de quartier intercommunal « Malley- Gazomètre » mené par Prilly et Renens, différentes procédures ralentissent la réalisation de ce nouveau moyen de production.

Pour assurer la sécurité de l’approvisionnement, particulièrement en période de grands froids, il s’agira donc de procéder en plusieurs étapes. Dans un premier temps, les SiL sollicitent un crédit d’investissement de 2,6 millions de francs pour installer une deuxième chaudière dans la chaufferie créée en 2013 à la STEP de Vidy. D’une puissance maximale de 24 MW, elle sera équipée de deux brûleurs bi- combustible gaz/mazout. Elle contribuera à la couverture des pointes de consommation en hiver. Dans une deuxième phase, la construction d’une source de production de chaleur sur le territoire desservi par la société CADOUEST SA, à laquelle sont aussi associées les communes de Prilly et de Renens, s’avèrera indispensable.

Ville pionnière

Le chauffage à distance lausannois a été créé en 1934 pour alimenter l’hôpital voisin grâce à une chaudière à vapeur installée à Pierre-de-Plan. Le réseau s’est peu à peu étendu, notamment à partir de 1958, lorsque l’usine d’incinération d’ordures ménagères du Vallon offrit une nouvelle source de chaleur. Actuellement, il alimente plus de 1380 bâtiments (immeubles ou maisons individuelles) et mesure 113 km de long.